LA MOTIVATION

La Motivation, d'où vient elle ?

Arbre de vie g klimt

extrait de Sciences Humaines - mars 2015 - N° 268

Elle est ce qui nous pousse à agir quand rien ni personne ne nous y obligent, mais aussi ce qui stimule la volonté au coeur de la difficulté et de l'ennui. Elle peut être suscitée, mais aussi freinée voire anéantie par le stress, la fatigue, la depression, le souvenir d'échecs passés.

Quelques ingrédients nécéssaires : le sentiment d'efficacité personnelle, la façon dont on aborde ses contre performances, l'intéraction avec une personne de confiance, la capcité d'autodétermination, le besoin de reconnaissance.

Le terme MOTIVATION ne s'est difusé qu'à partir de la deuxième moitié du XX° siècle dans le contexte d'une société centrée sur l'individu, favorisant la liberté et l'initiative. Pourquoi veut on faire quelque chose et pourquoi persiste t on dans cet effort ?

Sur le plan théorique : quelques notions

L'instinct, la pulsion

Tout d'abord les premisses du terme Motivation se trouve dans la notion d'instinct. Ainsi Charles DARWIN estime que " l'homme a en commun avec l'animal un petit nombre d'instincts, tels que celui de la conservation de soi, l'amour sexuel, l'amour de la mère pour ses petits nouveaux nés, le désir qu'ont ces derniers de téter et ainsi de suite ."

Dans cette conception ainsi que dans la théorie psychanalytique (avec le terme pulsion), contemporaine des premiers inventaires d'instincts, il y a l'idée que notre comportement échappe à la raison.

 

Le béhaviourisme ou comportementalisme

Ce paradigme va se développer jusqu'au milieu du XX° siècle. L'ensemble des comportements s'expliqueraient par des associations entre un stimulus (un signal) et un comportement (une réponse). Le premier à mettre en évidence cette association est le célèbre physiologiste Ivan PAVLOV et son chien.

F.SKINNER montre ensuite qu'un animal affamé est capable d'apprendre à utiliser un levier pour obtenir de la nourriture, c'est à dire qu'il soit motivé. mais cette conception a vite montré ses limites.

Les approches cognitives

la psychologie a connu un autre changement paradigmatique en 1950, le cognitivisme qui a introduit le concept de motivation.
Kurt LEWIN a montré que la valeur d'une réusite dépend des attentes des individus. Si l'individu réussit une performance facile, sa victoire a peu de valeur à ses yeux alors que s'il réussit là où il s'attend à échouer la valeur de cette réussite sera beaucoup plus importante.

Si le concept d'instinct est maintenant peu utilisé, de nombreuses théories s'accordent pour dire que l'origine de la motivation s'explique par des besoins psychologiques, comme le besoin de relations sociales par exemple.

Depuis d'innombrables théories motivationnelles ont vu le jour. Parmi les plus influentes :

La théorie de l'autodétermination d'Edward DECI et Richard RYAN qui repose sur l'idée que al motivation est issue des besoins fondamentaux (besoin d'autonomie, de compétence, de relations sociales)

La théorie de l'efficacité personnelle d'Albert BANDURA selon laquelle la motivation vient en partie du sentiment d'effcicacité personnelle, c'est à dire des croyances que l'on a sur nos capacités à rélaiser nos objectifs. C'est à dire qu'il ne suffit pas de savoir ce que l'on veut faire encore faut il s'estimer capable de le faire.

Extrait d'un article de Fabien Fenouillet. Voir du même auteur Les théories de la motivation - Dunod 2012

Date de dernière mise à jour : 02/02/2016